La fin de la guerre ? Non, puisque elle continuera contre le Japon, se terminera après Hiroshima et Nagasaki et que les actes de capitulation du Japon ne seront signés que le 2/9/1945 sur le cuirassé USS Missouri en présence du Général MacArthur (la France était représentée par le Général Leclerc).


douglas_macarthur  GHLeclerc3Shat

           Douglas MacArthur et sa pipe en maïs - Le Général Leclerc

800px_Douglas_MacArthur_lands_Leyte1

1603751_MacArthur_Monument_0

Débarquement de MacArthur à Leyte (Philippines).

Le 8 mai 1945 ? : Non
En réalité, la capitulation avait été signée à Reims dans la nuit du 7 au 8 mai (à 2h41) dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt) par le maréchal allemand Alfred Jodl. Pour Staline, cette signature  n'avait pas assez de faste puisque le général soviétique Sousloparov et le général français Sevez n'étaient à Reims que comme témoins. Il exigera une nouvelle cérémonie à Berlin.

Jodl

Signature de Jodl à Reims

Celle-ci aura lieu dans une ancienne école, à Karlshorst, dans la banlieue orientale de Berlin.  On trouve face à face trois maréchaux : le Soviétique Joukov, le Britannique Tedder (mandaté par le général Eisenhower) et l’Allemand Keitel, chef du haut commandement allemand qui s'écriera « Il y a même les Français ! C’est un comble ! » 
Si les Français sont là, c'est grâce au général Jean de Lattre de Tassigny qui fait scandale lorsqu'il voit qu'il n'y a pas de drapeau français accroché au mur avec les drapeaux américain, soviétique et britannique. On fait alors appel à deux femmes soldats de l’armée Rouge pour en confectionner un (un morceau de « bleu » de mécanicien, un bout de drap et un fragment d’emblème nazi). Les français signeront en tant que témoins.

Keitel

Signature de Keitel à Berlin

Cet acte est signé à 0h 28 le 9 mai. Il n'y a pas donc pas eu de signature le 8 mai. Les soviétiques fêtent d'ailleurs cet évènement la 9 mai.

N.B. : les deux signataires Jodl à Reims et Keitel à Berlin seront condamnés à Nuremberg pour crimes contre l'humanité et pendus.

nuremberg

Le procès de Nuremberg par Yevgeny Khaldei