Lustre : 5 ans. Dans la Rome antique, le lustre (lustrum) ou la lustration (de lustratio) est le nom de la cérémonie de purification précédant les recensements qui avaient lieu tous les cinq ans, où les censeurs étaient élus. Le lustre désignait également l'espace de temps de cinq ans séparant deux recensements.
Au pluriel, par extension, c'est une longue durée : « Il y a des lustres ».

Quinquenat : est aussi une période de cinq ans. Il est surtout utilisé en France pour désigner la période présidentielle. On parle de plan quinquennal pour un plan étalé sur cinq ans.

Age canonique : 40 ans chez une femme. C'est l'âge requis par le droit canon pour l'exercice de certaines fonctions. En particulier, c'est l'âge minimum (garantie de responsabilité, de maturité et de faible attrait) à partir duquel, une femme peut entrer au service d'un ecclésiastique. Par extension, c'est devenu l'équivalent de âge certain.

Le comput :  du latin computus, désigne le calcul des dates de fêtes mobiles dans la religion chrétienne. Pâques est la date clef : Pâques tombe le dimanche qui suit la première Pleine Lune du printemps. Pâques tombe au plus tôt le 22 mars et au plus tard le 25 avril.

  1. Le Mardi gras, qui a lieu le mardi de la 5e semaine précédant la Semaine sainte (J-47) ;
  2. Le mercredi des Cendres, qui succède au Mardi gras et marque le début du Carême (J-46) ;
  3. Le dimanche des Rameaux, une semaine exactement avant Pâques (J-7) ;
  4. La Semaine sainte, qui précède Pâques et se termine par la fête de Pâques. Elle contient en particulier le Triduum (littéralement « trois jours »), Jeudi saint, Vendredi saint (généralement férié en Alsace et en Moselle en France) et Samedi saint (J-3, J-2 et J-1) ;
  5. Pâques, qui a toujours lieu un dimanche, met fin au Carême (jour J, voir le calcul de la date de Pâques) ;
  6. Le lundi de Pâques (généralement férié) qui tombe le lendemain du dimanche de Pâques (J+1) ;
  7. Le jeudi de l’Ascension (généralement férié) qui tombe dix jours avant la Pentecôte, ce qui correspond au jeudi de la 6e semaine succédant Pâques (J+39) ;
  8. Le dimanche de la Pentecôte qui tombe exactement 7 semaines après Pâques (J+49) ;
  9. Le lundi de Pentecôte (généralement férié) qui tombe le lendemain de la Pentecôte (J+50) ;
  10. La Trinité, qui est située le dimanche suivant la Pentecôte (J+56) ;
  11.   , ou Fête du Saint Sacrement, qui a lieu le jeudi suivant la Trinité (J+60), renvoyée, en France, au dimanche suivant ;

On trouve aussi entre  dates clefs : les trois jours des Rogations (lundi à mercredi qui précèdent le jeudi de l’Ascension), la Septuagésime ou encore La Passion..

Le siècle : est une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, qui signifiait « race », « génération ». Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois. Très rapidement, le siècle a signifié une durée de 100 ans.

Décennie : 10 ans. Le terme dérive des mots latins de decem « dix » et annus « année ». L'emploi du terme décade comme synonyme de décennie est déconseillé par certains grammairiens (Jean-Paul Colin, Paul Dupré), alors que d'autres (Maurice Grevisse) le considèrent comme correct. En tant que wallon, faisons confiance à :

GREVISSE_Maurice

Maurice Grevisse (1895-1980)

Les 3 âges de la vie : ils correspondent dans l'antiquité classique à :
la jeunesse : symbolique : innocence
l'âge adulte : symbolique : maturité
la vieillesse : symbolique : sagesse

Titien

Allégorie des âges : Le Titien (1490-1576)

Génération : elle équivaut à environ 25 ans ; de la naissance d’un parent à la naissance d’un enfant, bien que le nombre d’années varie selon le cas. Auparavant, le nombre d’années d’une génération était plus proche de 20 ans à une ancienne époque, quand les hommes se reproduisaient plus jeunes et que l’espérance de vie était plus courte. En sociologie, on distingue :

  1. Baby boom (1945-1965) : période qui a vu une augmentation importante du taux de natalité
  2. Génération X (1959-1981) :  à l’origine, connue sous le nom génération Baby Bust, en raison du faible taux de natalité par comparaison à la période du Baby-boom
  3. Génération Y (1970-1990) : tire son nom de la génération précédente, nommée génération X et aussi de la phonétique anglaise de l'expression "Why" . On parle aussi d'enfants du millénaire, de GenY  ou Yers. Les Américains utilisent également l’expression digital natives ou net generation pour pointer le fait que ces enfants ont grandi dans un monde où l'ordinateur personnel et l'Internet sont devenus de plus en plus accessibles.
  4. Nouvelle génération silencieuse (1995- ) ou Z : appelée ainsi car elle serait comparable, dans la théorie américaine des générations, à la génération silencieuse de ceux nés entre 1925 à 1945. Cette nouvelle génération comprendrait, en gros, les enfants nés après les attentats du 11 septembre 2001.