Le 3 mars et le 7 mars sont des jours qui me sont particulièrement chers. Ils furent aussi importants pour Georges Perec né le 7 mars 1936 à Paris et décédé le 3 mars 1983 à Ivry-sur-Seine.

perec 

     

Il fut membre de l'Oulipo à partir de 1967. Profitons de cette coïncidence pour évoquer quelques termes de la langue française que Georges Perec manipulait remarquablement. Ainsi il écrivit un lipogramme de 300 pages.

Le mot lipogramme (substantif masculin) vient du grec leipogrammatikos, de leipein (« enlever, laisser ») et de gramma (« lettre ») = « à qui il manque une lettre » C'est une figure de style où l'on écrit un texte d'où l'on a éliminé délibérément une lettre de l'alphabet. C'est un "jeu" typiquement oulipien. La disparition n'a pas de lettre e.  

 Exemple des pages 60 à 61 (éditions Denoël) :

« Là où nous vivions jadis, il n’y avait ni autos, ni taxis, ni autobus : nous allions parfois, mon cousin m’accompagnait, voir Linda qui habitait dans un canton voisin. Mais, n’ayant pas d’autos, il nous fallait courir tout au long du parcours ; sinon nous arrivions trop tard : Linda avait disparu.

Un jour vint pourtant où Linda partit pour toujours. Nous aurions dû la bannir à jamais ; mais voilà, nous l’aimions. Nous aimions tant son parfum, son air rayonnant, son blouson, son pantalon brun trop long ; nous aimions tout.

Mais voilà tout finit : trois ans plus tard, Linda mourut; nous l’avions appris par hasard, un soir, au cours d’un lunch. »

Il utilisait aussi l'allitération pure :
Andromaque de Racine (acte V, scène5) : « Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ? »vise à reproduire le bruit du serpent par redoublement des consonnes sifflantes s. C'est un essai d'harmonie
imitative.

Le tautogramme (du grec ancien ταυτό, « le même », et γράμμα, « lettre ») en est un cas particulier. C'est un texte dont tous les mots commencent par la même lettre.
Louis de Court, Variétés ingénieuses, ou Recueil et mélange de pièces sérieuses et amusantes, 1725 : "Mazarin, ministre malade, méditait même moribond malicieusement mille maltôtes."

Un virelangue (ou casse-langue ou fourchelangue) est une locution (ou une phrase ou un petit groupe de phrases) à caractère ludique, caractérisée par sa difficulté de prononciation. Le mot virelangue est un neologisme calquer sur le  mot anglais tongue-twister (« qui fait tordre la langue »). C'est un jeu de mots très ancien.

Un chasseur sachant chasser doit savoir chasser sans son chien »

"Peter Piper picked a peck of pickled peppers.
A peck of pickled peppers Peter Piper picked.
If Peter Piper picked a peck of pickled peppers,
Where's the peck of pickled peppers Peter Piper picked?

beginning

    J'ai par ailleurs, écouté aujourd'hui ce groupe. ABBA est : un acronyme puisqu'l reprend les initiales des quatre prénoms du groupe : Agnetha Fältskog, Anni-Frid Lyngstad (dite Frida), Benny Andersson et Björn Ulvaeus.

    L'acronymie (du grec ἄκρος / ákros, « au bout, extrême » et ὄνομα / ónoma, « nom ») est l’abréviation d’un groupe de mots formée par la ou les premières lettres de ces mots dont le résultat, nommé acronyme, se prononce comme un mot normal (lexicalisation). Le sigle est différent : les lettres sont épelées (comme « SNCB »). Il en est de même de l’abréviation prononcée en long (comme « etc. »).

    C'est également un palindrome.

    Le mot palindrome (substantif masculin) provient du grec πάλιν / pálin (« en arrière ») et δρόμος / drómos (« course »). C'est une figure de style appelée aussi palindrome de lettres : texte mot dont l'ordre des lettres reste le même qu'on le lise de gauche à droite ou de droite à gauche comme dans l'expression « Ésope reste ici et se repose. ».

    Abba

    Ce logo apparaît en 1976. C'est un ambigramme.

    Un ambigramme, parfois appelé inversion, est la figure graphique d'un mot qui, vu sous une certaine symétrie ou avec une certaine rotation, donne soit le même mot, soit un autre mot.

    Ambi