John Wilson crée en 1980 les Golden Raspberry Awards (« Framboises d'Or ») ou Razzie Awards. Cette parodie de récompense de cinéma récompense chaque année les pires acteurs, scénaristes, musiciens, réalisateurs et films. Les Razzies sont annoncées un jour avant celles des Oscars, et les récompenses sont attribuées la veille de la cérémonie des Oscars.
Pourquoi « raspberry » ? le mot fait référence à « blowing a raspberry », qui signifie faire un bruit de dérision semblable à celui de la flatulence.

Razzie

Les Razzies ont inspiré la création des Gérard du cinéma. Ceux-ci se déroulent juste avant la date des César.
Le nom de « Gérard » a été choisi pour son assonance avec « César ». C'est en outre un prénom fréquent dans le monde du cinéma français : Gérard Depardieu, Gérard Oury, Gérard Lanvin, Gérard Jugnot, Gérard Philipe, Gérard Darmon, Gérard Mordillat, Gérard Krawczyk, Gérard Pirès, Gérard Corbiau.

La récompense est un parpaing d'or.

gerard_d_or02_image_diaporama_paysage  Gerard

En 2006, Michael Youn était récompensé et écrivait sur son site :

iznogoud

« Pour la première fois, les Gérard du cinéma, nouvelles distinctions saluant les pires productions du cinéma français ont été remises cette année. Ainsi, le titre du plus mauvais acteur a été décerné à l'humoriste Michael Youn pour Iznogoud. Le réalisateur de ce long-métrage, Patrick Braoudé, a lui mérité les prix de plus mauvais réalisateur et plus mauvais film. Trop fort ! Le carton plein ! Je ne sais pas quoi dire tellement je suis ému... Vous ne vous en rendez pas compte, mais là, derrière mon écran d'ordinateur, je pleure... si, si je pleure d'émotion ! 3 récompenses pour Iznogoud ! Jamais je n'aurais pensé qu'un si mauvais film serait autant couronné, même pour sa médiocrité. (...) »

Cette année, sont récompensés comme Gérard du désespoir féminin et Gérard du désespoir masculin :

deneuve  Cyprien  Cali_magique

Pour la première fois, un réalisateur vient chercher son prix. Il s'agit de David Charhon, réalisateur de Cyprien.

G_rard